• Andrea: arbol, flor, montaña. (1/05)

    Chili, Santiago

    Le premier mai, nous nous pointons comme des brins de muguet pour visiter la maison de Pablo Neruda a Santiago sans songer que c'est le jour de la fete des travailleurs. Tous les musees de la ville sont fermes. Mais Andrea est la avec un autre monsieur pour accueillir les touristes etourdis: distribution de poemes pour financer des inscriptions a l'universite. Andrea evoque les exiles chiliens, le musee de la memoire, le che, je m'attends a des mots politiques de sa part, mais non, son choix est tres bucolique.

    Deux jours apres, nous avons pu visiter la maison de Pablo. C'est presque curieux pour ce communiste militant, ce gout bourgeois pour la deco d'interieur et la collection d'objets, tous disposes avec soin dans les differentes pieces. En tout cas, ses maisons (celle de Santiago et celle de Valparaiso, il y aussi celle de l'Isla Negra, en bord de mer, que je n'ai pas vue) sont tres belles, originales et interessantes architecturalement. Leur forme evoque beaucoup celle des bateaux et elles devaient constituer une forme de port d'attache a la valeur particuliere pour ce grand voyageur et exile, lieux aussi d'une sociabilite et d'un art de vivre delicat partage avec ses amis.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :